Lipostructure du visage par injection de graisse (lipofilling)

Le lipofilling ou lipostructure du visage est une opération de chirurgie esthétique du visage visant à restaurer les volumes altérés par le vieillissement.

Les volumes de notre visage changent au cours de notre vie. Un visage jeune donne un aspect de plénitude et apparaît triangulaire à pointe inférieure. En vieillissant, le visage va perdre du volume en haut et grossir dans ses parties basses…On dit qu’il y a inversion du triangle facial.

Comment lutter contre la diminution de volume des parties hautes du visage due au vieillissement ?

Les manifestations de la diminution de volume du visage par atrophie (c´est-à-dire perte de volume) du tissu graisseux au niveau : des tempes qui se creusent, du front qui s’aplatit, des pommettes qui se vident, des orbites qui se creusent (cernes) (cf. schéma), des sillons nasogéniens (rictus) qui se creusent aussi, des lèvres qui s’amincissent, des joues qui se creusent souvent (visages maigres) avec un sillon oblique prolongeant le cerne (vallée des larmes).

Elle est traitée par ré-injection de la propre graisse du patient (lipostructure, technique de Coleman, lipofilling, transfert graisseux, greffe de graisse) ou par injections d´acide hyaluronique hyper réticulé, ce qui permet de restaurer "la plénitude de la jeunesse"

Restauration des volumes du visage par greffe de tissus graisseux : lipofilling, lipostructure®

modifications des volumes du visage à marseille

Cette technique (Lipoplastie, technique de Coleman, transfert graisseux) est la technique idéale pour le Dr Christian Marinetti pour l’augmentation des volumes de la face.

Une petite lipoaspiration du ventre, des hanches ou d’autres zones permet de recueillir du tissu graisseux bien vivant que l’on centrifuge pour le purifier et que l’on réinjecte immédiatement et de façon très précise au niveau souhaité. Cette technique s’effectue en clinique, sous anesthésie le plus souvent locale avec analgésie.

On peut observer quelques ecchymoses et gonflement les jours suivants. La prise du tissu graisseux ainsi greffé est excellente et donne le plus souvent des résultats stables dans le temps.

Dans la pratique, le Dr Christian Marinetti pratique très souvent ces greffes de tissu graisseux depuis plus de 20 ans. Cette greffe de tissu graisseux peut être réalisée seule ou associée dans le même temps avec un lifting du visage avec ou sans lipoaspiration des bajoues ou du cou selon nécessité .

Transferts graisseux "Boostés" au PRP

Dans le cadre du lipofilling (utilisation de la propre graisse du patient pour augmenter de façon relativement stable le volume d'une région du corps, technique encore appelée lipostructure (R) de Sydney Colman ou transfert de tissus adipeux autologue ou encore greffe de graisse) il est possible de favoriser et d'augmenter la prise de la greffe de graisse en la mixant avec du plasma riche en plaquettes (PRP) recueilli par une simple prise de sang chez le patient.

Cette utilisation du tissu graisseux Boostée au PRP peut se faire à tous les niveaux souhaités, et tout particulièrement au niveau des seins, des fesses et du visage. Le tissus graisseux doit être au préalable délicatement prélevé, décanté et filtré (procédé PureGraft).

Au niveau de la face il est apparu que l'injection de cette association graisse+PRP avait non seulement un effet volumateur mais aussi un effet étonnant et durable d'embellissement cutané, apparaissant progressivement en 6 mois.

Sur le plan pratique, l'intervention se déroule en ambulatoire sous anesthésie locale dans un bloc opératoire afin de pratiquer l’intervention en toute stérilité.
- Le premier temps consiste avec le procédé " PureGraft" à pratiquer une douce lipoaspiration ( sur le ventre , les cuisses, les genoux, et autres zones ... ) et à préparer la graisse recueillie qui va être réinjectée ( décantation, lavage, filtration ).
- Le deuxième temps consiste à réaliser une banale prise de sang chez le patient (20 cc). Le sang est analysé sur place pour apprécier le nombre de plaquettes contenu par mm3, il est placé ensuite dans un kit spécifique à haut rendement de concentration plaquettaire, une centrifugation de quelques minutes permet d'isoler un concentré pur de plaquettes sanguines (concentration de 2 à 3 fois).
A partir de 20 cc de sang on obtient environ 9 cc de PRP.
Une deuxième analyse sur place immédiate permet d'apprécier le taux de concentration plaquettaire obtenu et le nombre de plaquettes qui vont être transférées (entre 2 et 3 milliards habituellement).

Graisse et PRP sont mélangés et injectés avec de très fines canules. La peau du visage est ainsi repulpée et s'embellira en plus progressivement sur 6 mois.

Il faut rappeler que les plaquettes sanguines sont de petits cylindres renfermant des facteurs de croissance tissulaire. Le rôle de la plaquette est double par exemple en cas de plaie accidentelle :
- Le 1er est d'assurer l'hémostase avant même la formation du caillot (c'est la fonction d'agréabilité plaquettaire, celles ci s'agglutinent entre elles et bouchent les petits vaisseaux qui saignent);
- le second rôle est de favoriser la cicatrisation de la plaie en libérant sur place ces fameux facteurs de croissance qu'elles contiennent.

Les vertus régénérantes du PRP sont maintenant connues et utilisées non seulement en chirurgie plastique, mais aussi en rhumatologie (injections intra articulaires dans l'arthrose), en chirurgie orthopédique pour renforcer la consolidation après rupture du tendon d'Achille par exemple, en chirurgie maxillo- faciale ou en médecine vétérinaire (traitement des tendinites des chevaux de course).

Nous nous en servons également fréquemment aujourd’hui pour lutter contre la calvitie chez l'homme comme chez la femme par des injections directes dans le cuir chevelu afin de stimuler les bulbes capillaires.