Injections de PRP : plasma riche en plaquettes

L'utilisation du PRP constitue véritablement l'orée de la thérapie cellulaire qui sera la médecine de ces prochaines cinquante années.

Son utilisation est à la portée de tous , puisque les plaquettes sont issues de notre propre sang et renferment des facteurs de croissance et de régénération très importants et jusqu'ici insoupçonnés.

Ainsi depuis 2009 chirurgiens orthopédistes et rhumatologues utilisent le PRP pour régénérer les tendons (notamment après rupture du tendon d'Achille) et le cartilage articulaire dans l'arthrose, notamment au niveau des genoux et des épaules et depuis moins longtemps a été initiée par les chirurgiens plasticiens, les dermatologues et les médecins esthétique son utilisation dans la lutte contre le vieillissement cutané, principalement au niveau du visage , mais aussi du décolleté.
Les premiers résultats après injections du plasma riche en plaquettes paraissent très prometteurs.

Maintenant, c'est à l'Alopécie , c'est-à-dire à la chute des cheveux d'en bénéficier, chez l'homme (traitement de la calvitie) bien sur , mais aussi chez les femmes où les mécanisme de cette affection sont divers et mal connus. Sous l'égide du Professeur Guy MAGALON un Congrès inaugural s'est tenu Samedi 31 Octobre à Marseille et a jeté les bases d'une étude multi centrique de l'utilisation du PRP dans l'alopécie féminine.


Le vieillissement facial et le PRP

Suite à une décision de la tutelle sanitaire l'utilisation du Prp dans le rajeunissement cutanée est pour le moment suspendue.


- Le PRP (plasma riche en plaquettes) : c´est l´isolement, la concentration et la reinjection dans la peau , telle une mésothérapie , des plaquettes sanguines recueillis par une banale prise de sang ; Les plaquettes renferment une infinité de facteurs de croissance bénéfiques dans le rajeunissement cutané.

- PRP et MICRO COLEMAN L´association des deux techniques semble être très bénéfique , avec synergie entre les facteurs de croissance contenus dans les plaquettes sanguines et ceux contenues dans l´adipocyte càd la cellule graisseuse. L´acte consiste à mélanger le concentré plaquettaire avec la graisse qui va être re injectée.

Transferts graisseux "Boostés" au PRP

Dans le cadre du lipofilling (utilisation de la propre graisse du patient pour augmenter de façon relativement stable le volume d'une région du corps, technique encore appelée lipostructure (R) de Sydney Colman ou transfert de tissus adipeux autologue ou encore greffe de graisse) il est possible de favoriser et d'augmenter la prise de la greffe de graisse en la mixant avec du plasma riche en plaquettes (PRP) recueilli par une simple prise de sang chez le patient.

Cette utilisation du tissu graisseux Boostée au PRP peut se faire à tous les niveaux souhaités, et tout particulièrement au niveau des seins, des fesses et du visage.
Le tissus graisseux doit être au préalable délicatement prélevé, décanté et filtré (procédé PureGraft).