Dr. Christian Marinetti Chirurgie et médecine esthétique à Marseille
Démenti d'article de Presse France Info
Partager l'article

Démenti d'article de Presse France Info

Communiqué officiel du Dr Marinetti
Madame,
Suite à l'interview téléphonique que vous m'avez demandé de vous donner ce Mardi 25/09/2018 et au texte que vous avez fait paraître sur le média internet de votre chaîne concernant les implants mammaires, je vous demande expressément par la présente de publier par écrit l'intégralité ce mail dès le 28/09/2018 matin, en tant que démenti des propos que vous m'avez à tort attribués et de relayer ce démenti auprès de tous les médias qui en ont fait état:

Le Dr Christian MARINETTI n'a pas lancé d'alerte sur France Info ce Mardi 25/09/2018 "pour dénoncer certains implants mammaires": C'est France Info par votre intermédiaire qui m'a contacté et questionné en tant que Président du dernier Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST) de l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits implantables) concernant les Lymphomes à Grandes Cellules liés aux implants mammaires ( LAGC-AIM).

Il n'y a rien "à dénoncer ni et de soupçons à avoir", comme vous l'écrivez à tort, : Ce type de Lymphome est extrêmement rare et est étudié en toute transparence depuis plusieurs années par les médecins et les autorités sanitaires de France et de nombreux pays qui travaillent conjointement sur ce problème. Le travail est rude et long en raison de l'importance des données à collecter,de leur imprécision, de la multiplicité des facteurs qui peuvent être en cause et du caractère indispensable de certaines prothèses mammaires si on veut reconstruire un sein après amputation pour cancer, ce qui est bien légitime. Depuis 2014 toute patiente qui doit subir une implantation est réglementairement informée de l'existence du LAGC . Il n'y a pas de" scandale", il n'y a pas de" coupable", ni de" fraude", il n'y a personne à accuser ni "d'accusation à lancer" comme vous l'écrivez à tort; Nous ne sommes pas dans l'affaire PIP¨! ALLERGAN est un fabricant sérieux d'implants mammaires et de produits et dispositifs médicaux qui a participé comme les autres fabricants en toute transparence aux études sur ce type de Lymphome..L'implant dont il est question, la prothèse BIOCELL , n'est pas nouvelle comme vous l'écrivez, mais existe depuis une vingtaine d'années et elle est un implant essentiel , le plus utilisé , dans la chirurgie réparatrice mammaire après cancer du sein; Elle a permis et permet de restaurer au mieux l'image corporelle des patientes après amputation du sein ; elle est souvent incontournable, car seule à même de se fixer dans les vastes espaces situés sous les lambeaux de peau et de muscle transposés sur le thorax, provenant du dos ou du ventre pour remplacer les tissus enlevés, le but de l'implant étant de restaurer forme et volume. D'autres implants que la BIOCELL pourraient s'avérer trop mobiles, se déplaçant partout sur le thorax, obligeant à pratiquer de nombreuses reprises chirurgicales qui ne sont pas dénuées de risques.

Il s'agit d'une pathologie très rare ( 600 cas environ répertoriés dans le monde en Février dernier sur 40 millions environ de porteuses d'implants et 50 cas en France sur environ 500 000 patientes implantées) qui mobilise néanmoins activement Autorités Sanitaires, Médecins, spécialistes de tous horizons et fabricants depuis plusieurs années.

Suite au dernier Comité scientifique sur le sujet qui s'est tenu en Février 2018 au siège de l'ANSM avec tous les spécialistes de la question, sous ma Présidence, et du Rapport que nous en avons fait avec l'ANSM, les Chirurgiens Plasticiens vont se réunir en séance plénière à Paris en Novembre lors du Congrès Annuel de laSociété Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ( SOFCPRE)pour évaluer,comme pour toute thérapeutique, la balance bénéfice/risque sur ce problème et emmètre de façon collégiale des recommandations , en toute information des patientes elles même et dans leur propre intérêt.

Je vous remercie de publier l'intégralité de ce texte sur le média internet de FRANCE INFO dès demain matin et de le relayer en même temps auprès de tous les médias qui ont repris votre texte.

Fait à Marseille le 27/09/2018
Dr Christian MARINETTI