Plastie mammaire : lifting des seins


Plasties mammaires : remodelage des seins, ptose mammaire, lifting des seins

L'autre opération de chirurgie esthétique des seins fréquemment réalisée par le Dr Marinetti est la plastie mammaire ou lifting du sein (remodelage de la poitrine), opération visant à traiter la ptöse mammaire.

D´une façon générale en chirurgie, une plastie est un modelage ou un remodelage d´un tissus.

La plastie mammaire est l´intervention qui permet de remonter et de remodeler des seins abaissés et détendus (ptose mammaire) voire trop gros (hypertrophie mammaire) ou malformés (seins tubéreux).

Trois circonstances différentes :

soit simple relâchement du sein ou ptôse mammaire
On pratique
une plastie mammaire simple (ou lifting simple du sein)

soit le sein est relâché mais aussi trop petit
On pratique
une plastie mammaire avec pose d’implants mammaires (prothèses mammaires ou prothèses de sein) dans le même temps.

soit le sein est trop gros (et tombe de par son poids)
C’est une hypertrophie mammaire et l’on pratique
une plastie mammaire avec réduction de volume des seins c´est à dire une réduction mammaire.

 

Une plastie mammaire permet  donc de retendre la peau du sein, de le remonter (lifting des seins) et de remodeler la glande mammaire existante (diminution de volume de la glande en cas d´hypertrophie mammaire ou réduction mammaire, ajout d´une prothèse mammaire si la glande est trop petite par une opération d'augmentation mammaire).

Pourquoi faut-il faire des cicatrices sur le sein dans ces cas ?

Il n´est pas possible "d´accrocher" le sein aux muscles pour le remonter et l´embellir: cela ne tiendrait pas ! La plastie mammaire nécessite la réalisation de cicatrices sur les seins et n´est  donc décidée et réalisée que quand elle est indispensable pour améliorer leur forme et que le bénéfice attendu l´emporte largement sur les inconvénients  cicatriciels . Votre chirurgien est le mieux placé pour vous conseiller et vous guider  dans votre prise de décision. Il est bien entendu que tout devra être mis en oeuvre pourque les cicatrices soient évitées  et sinon pourque elles soient les plus fines et les plus courtes possibles.

 Il faut aussi comprendre qu´un implant mammaire , qu´une prothèse mammaire n´est pas "accrochée" ( elle se déchirerait...) mais qu´elle est libre dans l´espace qu´on lui a créé et qu´elle ne fait pas remonter le sein.Il faut bien être informée qu´une prothèse ou implant mammaire posée sur un sein détendu et abaissé va donner bien sur une augmentation de volume mais aussi un bombement du pôle supérieur du sein, alors qu´ aréole et mamelon vont regarder vers le bas, le tout dans un ensemble particulièrement inesthétique et non naturel : D´une façon très imagée on peut comparer cette situation à ce que donnerait une boule de pétanque ou un melon placé dans une chausette ! Ce n´est donc pas par plaisir , ou facilité que votre chirurgien pourra vous proposer des cicatrices sur les seins alors que vous pensiez ne venir le voir que pour une prothèse placée par voie axillaire donc sans cicatrice visible ! Et si on vous propose, pour aller dans votre sens malgré plusieurs avis contraire,  de vous poser une simple prothèse sans faire de lifting du sein ...réfléchissez... rien n´est pire qu´un aspect  anormal : au mieux , si vous n´acceptez pas de cicatrices sur les seins alors qu´elles sont indispensables , ne vous faites pas opérer ! ...vos seins ne sont peut être pas beaux , ils sont ptosés ,mais au moins ils font naturel.
 

Quelles cicatrices sont nécessaires ?  :

Elles font au minimum le tour de l´aréole pour la déplacer et la remonter; La plupart du temps il est nécessaire d´ ajouter sous l´aréole une cicatrice verticale  qui permet de restituer sa forme conique au sein ( un abat-jour est un cône obtenu à partir d´une feuille plate , grâce à son collage vertical...).Au maximum s´y ajoute une cicatrice horizontale sous le sein. Dans la pratique courante ces cicatrices restent habituellement fines , mais il n´est jamais possible de le promettre  , les modalités de cicatrisation étant particulières à chaque patient.Même fines, ces cicatrices restent toujours visibles tout au long de la vie, même si elles ont tendance à s´atténuer  dans le temps sans jamais disparaître totalement.Le Docteur Christian MARINETTI fait bien entendu le maximum pourque ces cicatrices restent les plus discrètes possibles et attache un soin tout particulier à leur réalisation et à leur surveillance. 

Ces cicatrices restent fragiles pendant les 4 premiers mois qui suivent l´intervention et ce sont ces 4 mois là qui vont être déterminants : en effet , des cicatrices qui resteraient livrées à elles même , alors que la peau du sein est sous tension s´élargiraient bien évidemment. D´où l´intérêt pendant les 4 premiers mois suivant l´intervention de porter un soutien gorge en permanence et des papiers collants spéciaux (stéri-strip) pour tenir rapprochées sans tension les berges cutanées. Il faudra bien apprendre à remplacer ces papiers collants et à les positionner vous même, lorsqu´il leur arrivera de se décoller après la douche.  Pour coller ces stéristrips sur une cicatrice détendue, sans tension, il faut exécuter  différentes maneuvres que le Docteur Christian MARINETTI vous enseignera et il vous surveillera directement lui même toutes les trois semaines pendant ces 4 mois pour s´assurer que tout est bien mis en place .

Le type de cicatrice et notamment leur longueur sont fonction du type de déformation à traiter. Le Docteur Christian MARINETTI réalise des cicatrices les plus courtes possibles , à condition que leur raccourcissement ne soit pas obtenu au détriment de la forme et de la stabilité du résultat.

 

La plastie mammaire simple (ou lifting simple du sein ou traitement de la ptôse mammaire)

L’âge
Parfois jeune, avant toute grossesse ; en général, soit après l’accouchement avec souvent des vergetures, soit plus tard, par vieillissement de la glande et de la peau.

La ptôse (cad  le relâchement) est d’importance variable :
Dans la plupart des ptôses mammaires, il est souhaitable de pratiquer deux cicatrices, l’une autour de l’aréole pour la remonter (aucune tension sur cette cicatrice dans cette technique), l’autre verticale, au pole inférieur du sein pour refaire un cône mammaire, tout comme on réalise le cône d´un abat-jour à partir d’une feuille de papier.

Selon les cas, il est parfois nécessaire pour obtenir une belle forme du sein, d’ajouter une cicatrice horizontale dans le sillon sous mammaire.

prothese mammaire marseille

 

Il ne faut jamais hésiter à rallonger un peu une cicatrice si nécessaire pour obtenir une belle forme : les cicatrices s’atténuent dans le temps, alors qu’une vilaine forme persiste. Pour le Dr Christian MARINETTI, les cicatrices doivent faire l’objet de tous les soins pendant les 4 mois qui suivent l’intervention (stéristrips de rapprochement, consultations régulières du chirurgien, application de différentes crèmes cicatrisantes, etc…). Dans la plupart des cas, les cicatrices restent assez fines et sont parfaitement acceptables et s’atténuent dans le temps sans toutefois jamais disparaître totalement. Les complications sont peu fréquentes (hématome, écoulement lymphatique, infection, souffrance aréolaire, cicatrices chéloïdes, etc…). Il peut exister une diminution de la sensibilité de l’aréole. Bien que de moindre importance la re ptose est toujours possible au bout de quelques temps quand la peau et la glande sont de mauvaise qualité (vergetures).

 

La plastie mammaire avec pose d’implants mammaires (ou lifting du sein avec pose de prothèses mammaires ou prothèses de sein)

L’association de la plastie et de la pose d’implants mammaires dans la même intervention permet à la fois de remonter le sein et d’augmenter son volume, notamment dans les seins « vidés », après l’accouchement.

La prothèse tendant la peau, il est souvent possible de raccourcir les cicatrices (simple cicatrice verticale et péri aréolaire).

 

Les petites ptôses mammaires

- Si la ptôse mammaire est peu importante, la pose d´un petit implant mammaire par voie axillaire , donc sans cicatrice sur le sein,peut permettre de remplir le pôle supérieur mammaire qui commence à se creuser et de retendre un peu la peau. Le sein ne remonte pas , mais on en aura l´impression.

- Si le relâchement est plus important, on pourra ajouter à la pose des implants mammaires une petite cicatrice faisant le tour de l´aréole qui permet de retendre modéremment le sein en enlevant une collerette de peau ( Round Block).

Round Block Plastie Mammaire

Le Docteur Christian MARINETTI pratique plus rarement ce type d´intervention et la réserve à des cas très particuliers car elle aplatit la pointe du sein et le remonte peu.
Par ailleurs, la cicatrice située tout autour de l´aréole encaisse à elle seule toute la tension cutanée et est souvent de mauvaise qualité , irrégulière et élargie. Or, s´il est bien une cicatrice qui doive être privilégiée c´est bien celle de l´aréole car c´est précisément sur les aréoles que se porte spontanément le regard lorsque l´on regarde des seins...Cette intervention dont le prétexte est donc d´éviter la cicatrice verticale est ainsi un véritable leurre: Donc , ne jamais hésiter pour obtenir un résultat esthétique à réaliser la cicatrice verticale si elle est nécessaire.

 

Le sein tubéreux

C’est un sein malformé, où la glande s’est développée dans l’aréole ! La base du sein est petite et l’aréole volumineuse, gonflée, souvent ptosée.

Un lifting du sein avec prothèse est souvent nécessaire. La cicatrice est parfois seulement péri aréolaire.

 

Le mamelon

Parfois « rentrant », c´est un mamelon ombiliqué : on peut l’extérioriser à partir d’une petite cicatrice située à sa base.
Parfois trop gros : on peut le réduire.